S'inscrire au programme express - 3 mails pour prendre son pied 🤩 3 jours pour apprendre à s'aimer Je m'inscris

15/10/2019 - Confiance

Prends la place que tu mérites

Comment faire pour prendre plus de place quand on a l’habitude de s’adapter ?
Comment faire pour être vus quand ton quotidien est de faire en fonction des autres ?

Je laisse le temps.

Je ne créé pas dans l’urgence.

Je fais du révolutionnaire. Du changement.

Et quand je dis ça, ça sort de mes entrailles, de mes intestins.

Lorsque je parle de vulnérabilité, je suis vulnérable.
Lorsque je parle de risques, je prends des risques.
Lorsque je parle d’amour, je vis amour.
Lorsque je parle de sexe, je vis sexe.

Et c’est à toi lecteur de voir si tu es en accord avec ma vision.

Si ça te va pas c’est super ok.
Tu as le droit de me dire que je propose de la merde.
Car j’apprends chaque jour.

Lorsque je me lève le matin, j’ai une vague d’envie qui monte en moi qui me donne envie de décrocher des montagnes et sauter en parachute, tous les jours ça me fait du bien, comme une vague de chaleur en moi.

Et la seconde d’après : la peur m’envahit. La peur de ne pas être aimée. La peur de ne pas proposer assez, autant que mes attentes.

Pourquoi est ce que j’ai ce besoin.
J’aime qu’on me trouve sympa et cool.

J’ai horreur qu’on puisse se dire que je suis nulle ou conne ou autre chose.
Alors qu’en même temps je suis mon cap. Je m’en fout des autres. Je vis pour moi.

Les valeurs que j’ai en moi j’essaie de les porter haut et fort et je veux que ça se sente.
J’ai peur de descendre ou de ne pas monter.

De ne pas monter en puissance.
De ne pas pouvoir suivre mes ambitions.
De ne pas connaître le chemin.

J’ai peur de mes hontes.
J’ai peur de me retrouver face à mon éducation ou à mes défauts car je suis trop gentille.
Et chaque jour la vie me le rappelle.

Me redit que j’ouvre pas assez ma gueule et que je suis trop gentille.
J’ai une sainte horreur de ce mot.

J’ai même été capable de mettre une gifle à quelqu’un un jour parce qu’il m’avait dit que j’étais Gentille comme une insulte. J’ai pas supporté.

Je suis pas sanguine. Chaque tension instinctive de mon être me donne envie de bouger.
C’est Bon. C’est comme être dans les bras de l’être aimé et me sentir bien.
Simplement.

Quand ça sort ça fait du bien.
Mais pour le sortir parfois je galère !
Ça bloque tellement.

Et les angoisses de ne pas réussir.
C’est là aussi.
De ne pas prendre assez de place.

Je prends la place que je mérite et je te montre comment faire pareil

 

 


 

Tu en veux encore ?

👉🏼 Clique ici pour accéder à la boutique pour prendre ton pied

👉🏼 Clique ici pour voir les autres articles et Lettres intimes

 


Pour découvrir d’autres témoignages, clique ici