S'inscrire au programme express - 3 mails pour prendre son pied 🤩 3 jours pour apprendre à s'aimer Je m'inscris

14/03/2019 - Portrait

Lyvia Cairo, la femme puissante qui s’épanouit dans l’entrepreneuriat spirituel

femme puissante

Les études de finances et les grands groupes ont vite lassé Lyvia, qui a fondé son entreprise il y a 6 ans sur ses propres envies. Femme puissante, spirituelle, auteure, conférencière et activiste, elle raconte son parcours atypique, sa vision de la foi, ses nouvelles érotiques et son nouveau grand amour. Sa vie inspirante et hors des limites va vous donner des ailes, bonne lecture !

Femme puissante et entrepreneuse à succès

Tu proposes des programmes de libération spirituelle liés à la richesse et à la sexualité, comment en es-tu arrivée là ?

J’ai un positionnement mixte, mais je m’adresse particulièrement aux femmes. Seuls 5% de ma communauté est masculine, et ce que j’aime chez eux c’est qu’ils sont féministes. En général ils amènent leur compagne à regarder ce que je propose. Ces hommes n’ont pas peur des femmes et ils les voient comme leur partenaire de vie.

Ce que je véhicule comme message c’est : Fais quelque chose que tu veux réellement faire et n’ai pas de doute car l’univers fera en sorte que ça marche. L’essence de la réussite c’est d’y croire et d’être motivé. Si tu suis ce que te dis ton coeur, tes démarches seront fluides.

Tu as reçu énormément de conseils à tes débuts, comment as-tu fait pour ne pas te perdre ?

Je me suis perdue. Plusieurs fois. Et à chaque fois ça a été très bénéfique pour mon entreprise et pour moi-même. J’ai du faire des choix et réorienter. Ce travail m’a permis de proposer des conseils plus clairs pour ma communauté.

Je me suis personnellement souvent demandé comment proposer de la valeur régulièrement. Tous les 3/4 mois je fais un bilan de mon activité pour être certaine que je suis toujours en accord avec mes offres. C’est important pour moi.

Je suis une personne qui va dans tous les sens, j’ai du mal à finir ce que je commence mais l’impulsion que je donne au démarrage est mon énergie. Après j’ai une équipe qui prend le relai. Ça fonctionne bien comme ça. J’étais nulle comme salariée et la vie d’aujourd’hui me convient beaucoup mieux.

En fait, dans l’entrepreneuriat j’ai réalisé assez vite que personne n’a la solution et que rien n’est magique. Chacun crée sa propre recette de business et tout le monde bidouille un peu. Ça peut créer de l’envie de la part des autres entrepreneurs qui testent à leur tour et ainsi de suite. 

femme puissante

Le parcours entrepreneurial d’une femme puissante depuis 2014

Tu te sens légitime lorsque tu coaches et vends tes programmes, comment t’es-tu positionnée aussi naturellement dans ce créneau ?

Je n’ai pas les diplômes pour faire ce que je fais (rire). Je comprends très bien ce que vivent mes clients et j’attire les profils en fonction de ce que je véhicule. Les gens se reconnaissent, se disent que je peux les comprendre et ils font appel à moi.

Ma recette “miracle” c’est aussi de donner du contenu de super qualité gratuitement. Ce qui me permet d’avoir la confiance de mon audience et d’entrer facilement dans un accompagnement. Ceux qui veulent travailler seuls et aller plus loin profitent des contenus gratuits, et ceux qui souhaitent aller plus vite et plus en profondeur font appel à moi et achètent les programmes.

Tout le monde peut avoir des résultats avant de payer, car j’incarne ce que je dis et les sujets que j’aborde font partie de mon actualité. Si je parle de sexualité, il est évident que je suis en train d’explorer la mienne. Ce qui vend c’est l’exemple.

Si tu n’es pas en rapport avec ce que tu dis ça ne fonctionne pas. Je ne raconte rien que je n’ai pas vécu. Donc pour résumer : contenu gratuit + exemples + résultats + incarner = amour et confiance de ma communauté.

À quoi dois-tu ton succès ?

J’ai créé des routines au début, chaque lundi j’ai proposé un rdv que j’avais appelé “une vie sans lundi” et qui était très attendu par les premières personnes qui me suivaient.

Je n’ai pas montré mon visage tout de suite, j’organisais des événements dans lesquels j’emmenai plusieurs personnalités que j’avais interviewé à venir parler et inspirer. Et ce sont vraiment ces évènements qui m’ont aidé à me faire connaître au début. Cette aventure a été possible grâce à ma régularité.

Tout cela m’a permis d’asseoir mon identité et de construire quelque chose de réel. J’ai commencé à vendre longtemps après.

Comment s’est passé le début de ton aventure entrepreneuriale ?

J’ai tout lâché. J’avais un emploi à Londres, je l’ai quitté et suis venue rejoindre mon copain de l’époque à Paris. J’avais 1000 euros sur mon compte et je vivais de rien, je n’avais pas d’argent. Je gagnais 300 euros par mois parce que je donnais quelques cours de maths et c’est tout.

Puis mon copain est parti en chine, on a du rendre l’appartement et j’ai été habiter chez une amie.

Un jour j’ai testé un accompagnement avec une copine et j’ai eu une révélation : c’est ça que je veux faire. En avril 2015, je lance le premier programme jmecasse.fr et je cherche un job à Londres en parallèle parce que j’étais vraiment fauchée.

“Des idées à tout casser” (le programme de jmecasse) m’a rapporté 10 000 euros au premier lancement et j’ai vraiment voulu continuer sur cette lancée. C’était parti pour les coachings de groupes. J’ai vendu ce programme pendant 1 an et demi, et je le relance en ce moment.

Je veux avoir du temps pour moi alors je fais peu de coaching individuel. C’est un choix. J’aime faire des lives et me sentir libre de mon emploi du temps.

Le moment où j’ai basculé c’est quand j’ai pris conscience que j’étais une entrepreneuse, que j’y croyais et que j’allais foncer. Et là je me suis dit que “je ne redeviendrai jamais salariée”.

femme puissante

Le parcours personnel d’une femme puissante, confiante et épanouie

Quels ont été tes plus gros moments de doutes ?

J’ai eu deux gros moments de doutes et de remise en question.

Le premier au moment du lancement du premier programme, parce que je ne savais pas si ça allait fonctionner. Je n’avais pas de vision de la vie, pas de preuve que c’était bon et que j’étais au bon endroit.

Le second l’année dernière, lorsque j’ai eu un problème financier avec mon entreprise. Des dépenses non prévues et des dysfonctionnements de gestion financière. J’ai du faire un gros travail sur moi et lâcher de la pression.

Je me suis prouvé plein de choses, et j’ai aussi repris conscience de mon envie indéfectible de rester entrepreneuse. Plus jamais je ne travaillerai pour quelqu’un d’autre que moi.

Nous avons travaillé dur avec mon équipe pour remettre toutes les finances de l’entreprise dans le droit chemin. J’ai lâché la forme du business, j’ai fait le deuil de beaucoup de choses, et je suis revenue renaissante. Je garde toujours la foi que ça va aller car elle est plus forte que tout.

Écoutes-tu l’avis des autres lorsque tu fais évoluer ton entreprise ?

Je n’écoute pas les autres, ils ne savent pas sinon je ne serais pas une femme puissante. Si je ne demande pas l’avis extérieur alors je ne veux pas l’entendre. Personne ne sait mieux que moi de quoi j’ai besoin. Ce qu’on peut me dire ne me fait pas douter. Les opinions des autres n’ont pas de poids dans mes décisions.

Si tu es dans une position de pionnier et que tu as des messages qui ne sont pas commun, tu ne peux pas écouter les autres sinon tu ne fais rien. Tu ouvres la voie donc tu dois prendre des risques qu’eux-même ne prendraient pas. Les pionniers entraînent le changement. Ceux qui critiquent n’ont pas essayé, donc je n’entends pas.

Ton intuition est-elle ta seule source de prise de décision ?

Je dirai que c’est 80% intuition et 20% stratégie. Ça marche effectivement mieux lorsque je me sens bien et à ma place. Parce qu’à ce moment là c’est cohérent et j’y mets de l’énergie. Je me sens heureuse et bien dans ma peau, je sens que je dois faire ça ou pas faire autre chose.

J’ai la foi dans ce que je fais et je crois fortement à mon message, c’est de la spiritualité. Tout ça a un lien avec l’énergie et les choses sont plus grandes que moi. J’attire les gens énergiquement à moi.

Je nettoie mes anxiétés et inquiétudes avant chaque échange ou prise de parole en public. J’attire mieux les opportunités et l’argent. Depuis 2 ans, j’écoute les messages spirituels et je porte ma vision au quotidien sur les réseaux sociaux.

femme puissante

Influence de la vie personnelle de cette femme puissante sur son business

Quel est le lien entre tes programmes et ta vision de la sexualité ?

J’ai toujours écrit sur la sexualité, je griffonnais des histoires érotiques mais j’avais du mal à assumer. Un jour une cliente me parle d’intégrer la sexualité dans un programme 360 degrés. Et là, j’ai bloqué et réalisé que je ne me sentais pas à l’aise de proposer ça pour le moment parce que je n’avais pas travaillé sur la mienne.

La vérité a été difficile à sortir et j’ai écrit un texte dans un de mes groupes facebook qui a énormément plus. Personnellement je me suis sentie très mal au début mais par la suite ça m’a libéré. La vérité, difficile à sortir, m’avait ouvert un nouveau chemin. J’avais osé dire ça publiquement et les retours avaient été très positifs.

Le lien entre le sexe et l’argent s’est imposé à moi à la suite de ça. L’épanouissement sexuel apport du plaisir et du bien-être qui se transmet dans toutes les autres parties de la vie.

Tu en parles beaucoup depuis quelques temps, tu as trouvé un nouveau chéri, raconte-nous ?

Oui, c’est trop bien, j’adore. J’ai travaillé sur le sujet, j’avais écrit un bon de commande sacrément clair et costaux. Et en cherchant peu, je l’ai trouvé. Je savais ce que je voulais et ce que je ne voulais pas.

Nous vivons une relation équilibrée, sans rapport de force où chacun de nous aime et respecte l’égo de l’autre. C’est fluide, c’est facile, il n’y a aucun effort à fournir. J’apprends à accueillir, c’est différent de tout ce que j’ai vécu. Avant je culpabilisais, je ne me sentais pas valorisée ni mise en avant.

Aujourd’hui je suis heureuse, et vraiment j’apprécie le temps présent et je m’abandonne à la vie.

Est-ce que tu aurais un mot de la fin et un conseil à donner pour mieux vivre en étant soi ?

Personne ne sait mieux que toi ce qui est bon pour toi.

Je travaille sur les archétypes de personnalités en ce moment et j’aime beaucoup celui de la souveraine : “Personne ni rien à l’extérieur de moi n’a de pouvoir sur moi”.

Je suis responsable de mes décisions, je ne suis pas une victime, pas un enfant qui a besoin d’être sauvé et je garde ma vision de la vie car je me la crée seule. Je suis puissante par moi-même. Voici l’archétype de la femme vraie et qui s’assume.

C’est ce que je veux transmettre et c’est mon message. Chaque femme est puissante par elle même.