S'inscrire au programme express - 3 mails pour prendre son pied 🤩 3 jours pour apprendre à s'aimer Je m'inscris

21/10/2019 - Couple

Pourquoi c’est génial de faire l’amour pendant les règles !

Pour toutes celles qui ont envie de faire l’amour pendant leurs règles !

Faire l’amour pendant ses règles est encore un sujet tabou. J’aimerai lever les inquiétude de cette pratique et aider à vulgariser le fait que faire l’amour pendant ses règles est bon pour les orgasmes et pour la santé.

Avant tout, je suis tellement heureuse de voir ces femmes qui affirment et assument d’avoir une sexualité active pendant leurs menstruations. Je n’ai qu’une chose à dire : Merci ! Merci à @jemenbatsleclito, merci à @tasjouis, merci à @tu_bandes, merci à toutes ces personnes qui se mobilisent pour parler de ce sujet,, vous me faites jouir !

Ce que je dis dans cet article c’est :

  • d’une part que le sang des règles n’est pas sale,
  • que les couples, hommes, femmes, hétéro, bi ou lesbiennes sont libres de pratiquer pendant cette période
  • que les “règles” de la bienséance, on s’en fout (j’aime mon jeu de mots !! haha),
  • et que les draps blanc, ça se lave !

Les femmes sont plus conscientes de leur corps et si il y a bien une chose très intéressante en ce moment, c’est qu’elles sont de plus en plus nombreuses à assumer et crier haut et fort que d’être une femme, c’est génial !

Être une femme, c’est avoir ses règles et c’est avoir les même droits que les hommes. Ce que j’aime aussi particulièrement aujourd’hui, c’est que je rencontre de plus en plus d’hommes féministes qui sont conscients de ces déséquilibre.

À ce jour, je crois en l’amour pendant les règles et je vous explique pourquoi

Quoi qu’il en soit, j’ai aussi envie de dire quelques mots sur ce sujet et de m’exprimer. Parce que ça me tient à coeur de dire, tout comme la sodomie, que les pratiques sexuelles qui sortent de nos cultures du “bien baiser” et qui font du bien ne sont pas un péché.

Faire l’amour pendant les règles ne fait pas exception. Cette pratique, tout autant décalée de la reproduction que la masturbation ou la fellation, a pour seule et unique but de prendre du plaisir.

Sans préjuger, une grand partie des couples d’un soir ou d’une vie, l’ont bien compris, même en secret. Cette période des menstruations a de nombreux avantages extrêmement jouissifs dans la pratique du sexe.

A ce propos, nombreux sont ceux qui se sont retrouvés malencontreusement à faire l’amour pendant les règles sans vraiment le vouloir. Bah oui, ce n’est pas toujours évident de connaître la date exacte où l’on va perdre son endomètre pendant 3 jours.

Ce qu’il se passe lorsqu’on fait l’amour pendant les règles

Pour commencer, remettons les compteurs à 0

Une femme a environ 16 ovulations par an, ce qui revient à avoir ses règles 1 fois par mois en moyenne. De qui veut donc dire que 3/4 jours par mois, les femmes saignent du vagin car l’utérus se défait de la cavité endomètre qu’il avait préalablement préparé pour accueillir un mini-être humain après l’ovulation. Mais comme chaque ovule n’est pas fécondée, il faut le faire disparaître pour en créer un nouveau pour le prochain cycle.

Voilà concrètement comment ça se passe et voilà pourquoi les femmes ont leurs règles régulièrement. Pas d’impuretés dans cette histoire, ni de saletés, non au contraire plutôt la préparation à un joli petit nouveau né qui pourrait faire un joli petit humain… et ainsi de suite.

Plus de 3 ans de sexe perdus en 30 ans de fertilité !

Cette vie cyclique dure une trentaine d’années. Faisons le calcul rapidement :  3 jours de saignement pour 12 mois dans l’année = 36 jours par an, multiplié par le nombre d’années de fécondité (c’est à dire environ 30) revient à 1080 jours de saignements. Donc à plus de 3 ans de règles.

Voilà ce qu’on obtient avec ce calcul. Et si en plus de ça on peut pas baiser pendant ces périodes, c’est du gachi. C’est toutes ces journées de perdues en terme de sexualité !

 

Faire l'amour pendant les règles favorise les orgasmes

Les femmes sont mal à l’aise à l’idée de faire l’amour pendant leurs règles

Les préjugés prennent le pouvoir sur la volonté des femmes

Souvent les femmes sont assez mal à l’aise à pratiquer le sexe durant cette période. Elles ont le sentiment de ne pas être propres ou de ne pas être présentable. Comme si c’était mieux de se cacher et d’hiberner pendant quelques jours.

L’envie de plaire à son partenaire est un critère important et souvent une raison citée lorsqu’elles expliquent pourquoi elles ne se sentent pas à l’aise de faire l’amour à ce moment là. Elles ont peur de la réaction de leur partenaire. Cela peut même être au point d’avoir honte.  L’auto-censure par peur d’être vulnérable ou d’avoir une image différente de d’habitude peut paraître normale.

Utiliser les changements corporels pour se faire du bien

Pendant ses règles, on perd du sang et c’est toute une organisation pour pouvoir continuer à vivre. C’est l’un des côtés désagréables de la période avec les fluctuations hormonales (je pleure sans savoir pourquoi), le ventre qui gonfle et qui fait mal, les seins comme des pastèques, les crampes ovariennes et j’en passe.

Néanmoins, c’est aussi quelques jours on l’on ressent les émotions plus fortement. En particulier, on est plus ouvert au monde qui nous entoure et surtout plus à l’écoute de ses propres besoins. C’est sur ce créneau qu’il faut jouer pour profiter à fond de ce moment particulier que la gente masculine à du mal à comprendre parfois.

Les hormones amènent aussi tout un armada de sensations positives telles que :

  • La libido qui monte en flèche ! Et ouaiii ces hormones qui nous saoulent pourtant chaque jour nous arrosent d’une hausse d’envie sexuelle qui donne envie de passer quelques jours sous la couette à se câliner et à faire l’amour. Dommage parce que justement c’est pas le moment le plus simple hein !
  • La baisse des hormones de synthèse. Pendant 1 semaine : arrêt de la pillule ou autre pour celles qui prennent des contraceptions hormonales. Youpi yop on se sent mieux ! Quelle sensation de liberté sans ce truc (à quand la pilule pour les hommes ?).
  • Le gonflement de la cavité vaginale avec l’afflux sanguin rend le corps plus sensible.
  • La sensation du sang donne l’impression d’avoir un vagin lubrifié, ce qui pousse à l’augmentation du désir.

Pourquoi c’est si bon de faire l’amour pendant les règles ?

Pour toutes les raisons citées plus haut. Je vais maintenant essayer de rentrer un peu plus dans les détails pour étayer mes propos. De cette façon, cette période est propice aux échanges et aux sentiments : rendant les femmes sensibles, les hormones menstruelles permettent d’affirmer la sexualité et de la pratiquer plus intensément.

Le vagin est lubrifié et gonflé par l’afflux sanguin et il est prêt à ressentir les sensations de jouissance corporelle. Cette période accroît l’envie de profiter et de sentir des caresses, et facilite le lâcher prise. Les fluctuations hormonales amènent le corps à prendre plus de plaisir pendant l’acte.

 

Faire l'amour pendant les règles est bon pour la santé

 

Toutes les raisons de faire l’amour pendant les règles :

  • Les sensations sont décuplées et poussent vers l’état d’extase. Ajoutez à ça une libido débridée et foncez pour des parties de jambes en l’air vacillantes.
  • Considérons par exemple que ce sont les meilleures heures pour se lâcher parce qu’en aucun car il n’y a de risque de grossesse !
  • Dans le cas où les règles sont douloureuses, les endorphines vont soulager ces maux.
  • Avoir ses règles facilite l’’orgasme : Plus de sensations, plus de désir, plus d’afflux sanguin (comme pour le pénis) et plus de lâcher prise.
  • L’excitation ralentit la perte de sang, tout comme l’eau froide.
  • Cette pratique pousse à créer un renouveau dans la sexualité et ça pimente les rapports !
  • Faire l’amour pendant les règles pousse à une certaine relation de confiance avec son partenaire.
  • Parce que 4 jours d’abstinence par mois c’est trop long (et c’est gâcher !).

Comment faire l’amour pendant les règles ?

Concrètement comment ça se passe ?

  • Préparer un peu le terrain en vous lavant avant. Parce que :
    • 1/ ça vous permettra de vous sentir plus fraîche et d’avoir envie de vous détendre.
    • 2/ le surplus de sang sera déjà enlevé et ça vous rassurera.
  • Installer une serviette de bain à l’endroit où vous pensez faire l’amour ou conservez là à côté de vous. Vous pourrez ainsi l’installer sous vos corps pour éviter les taches sur les draps blancs.
  • Une belle idée : et si pour une fois vous pratiquiez debout ? Dans la cuisine ? Dans la douche ?
  • Il existe des tampons à installer dans le fond de votre vagin pour pratiquer le sexe “en toute sécurité” et éviter d’en mettre partout (soft tampon).
  • Ne faites pas l’impasse sur le préservatif, masculin ou féminin, la présence de sang augmente le risque de transmission des MST, soyez prudents.
  • Les saignements seront légèrement plus importants après le rapport. Pour deux principales raisons :
    • Vous aurez bougé et vous serez détendue, donc il est possible que les heures suivantes vous ayez quelques surprises.
    • Votre lubrifiant naturel (cyprine) aura facilité la descente du sang.
  • Attention : Le sang n’est pas un lubrifiant ! Au contraire, il va sécher et si vous faites l’amour sans rajouter du lubrifiant (naturel ou pas) vous risquez de vivre une expérience décevante, et ce n’est pas le but.

Un cuni ? Carrément : Le clitoris est tout beau tout propre ce n’est pas par là qu’est évacué le sang.

Quelles sont les positions conseillées ?

Ainsi donc, je vous en mets 3 mais bien évidemment que vous pouvez TOUT faire ! C’est juste une histoire de facilitation par rapport à une éventuelle goutte de sang. Dans les circonstances actuelles, réduisez au maximum les changements de positions.

Dans tous les cas dans cette période mieux vaut privilégier les positions où le pénis frotte sur le point G (devant le vagin à l’intérieur) et où la pénétration n’est pas trop profonde.

  • La levrette debout : Parfaite pour la douche.
  • Le génial missionnaire : Simple, efficace et sensuel.
  • La cuillère : pour contrôler l’angle de la pénétration et donner le rythme à son partenaire.

Ces positions sont celles qui paraissent le plus appropriées mais rien de vous empêche de vous lâcher si le sang ne vous dérange pas le moins du monde.

Et vous avez raison, allez y, jouissez et profiter de la vie. Cette période récurrente ne doit pas dicter votre vie sexuelle et de nombreuses options existent pour la pratiquer en toute sérénité.